Culottes menstruelles : nombre, lavage, absorption

Parmi les alternatives aux produits menstruels classiques, la coupe menstruelle et le disque menstruel se distinguent également.

Se passer de tampons et de serviettes n’a jamais été aussi facile. Il est de plus en plus facile de trouver l’alternative parfaite aux classiques, grâce au grand nombre de nouveaux produits de collecte de la saignée qui sont lancés sur le marché. Parmi les nouvelles méthodes, les culottes menstruelles sont devenues une option très prisée, car le nombre d’avantages qu’elles offrent est inégalé.

Pour commencer, ils sont très confortables, car nous ne remplaçons que les normaux par des absorbants. En outre, ils sont économiques et durables, puisqu’avec un petit investissement d’argent, nous achetons un produit à usage prolongé, réduisant ainsi les ustensiles jetables et, par conséquent, la quantité de déchets mensuels que nous générons pendant la période.

La formule a également un effet absorbant de longue durée, qui dure entre huit et douze heures, ce qui nous évite de nous soucier constamment de l’écoulement. Si vous n’êtes pas encore passée à la culotte menstruelle parce que vous avez des doutes quant à son utilisation, nous passons en revue le nombre de culottes nécessaires et la façon de les laver.

De combien de culottes menstruelles ai-je besoin ?

La quantité est très faible par rapport aux produits d’hygiène féminine classiques que nous utilisons habituellement. Pendant la période de saignement, il est recommandé d’avoir entre deux et trois culottes en fonction de nos besoins, car malgré leur grande capacité d’absorption et le fait qu’elles soient lavables, nous devons les changer lorsqu’elles commencent à être mouillées. Ce sera l’indicateur que la capacité de rétention s’épuise.

Si nous n’en avons qu’un seul à la maison, nous devrons attendre qu’il se lave et sèche complètement avant de l’utiliser à nouveau, ce qui nous obligera à recourir à nouveau aux produits que nous essayons d’éviter.

Comment laver ma culotte menstruelle ?

La principale question que se pose la plupart d’entre nous est de savoir comment les laver, car il peut être un peu délicat de comprendre comment assainir un vêtement qui retient un liquide ayant ces propriétés. La première chose que vous devez garder à l’esprit est que vous ne devez pas les mettre dans la machine à laver après utilisation, mais les nettoyer d’abord pour éviter d’endommager les tissus.

Pour ce faire, rincez-les à l’eau froide jusqu’à ce que l’eau soit claire. Ensuite, vous pouvez les laver à la main ou en machine, mais surtout, n’utilisez pas d’eau chaude. Sinon, vous affaiblirez les couches absorbantes et la culotte perdra son efficacité. De même, oubliez les adoucissants et autres substances similaires, utilisez des détergents pour vêtements délicats et faites-les toujours sécher au soleil, sans les repasser.

Quelle culotte menstruelle acheter ?

Le pouvoir absorbant du vêtement et son style peuvent également faire varier le nombre de culottes dont vous avez besoin. La grande majorité des types de culottes qui existent ont été reproduits et sont proposés en version menstruelle. Il est donc essentiel de savoir quel type choisir en fonction de la quantité de débit dont vous disposez.

Style et capacité d’absorption

Il faut différencier trois types d’absorption et les modèles recommandés pour le cycle. Pour les derniers jours, il est recommandé d’utiliser des culottes de type string, qui absorbent une quantité similaire à celle de 1,5 tampons.

Pour les jours où le flux est normal, les slips classiques sont les plus adaptés, car leur capacité est égale à celle de 2 ou 3 tampons. Enfin, pour les jours de flux abondant, il est préférable d’opter pour des culottes à taille haute qui peuvent absorber la même quantité que 3 ou 4 tampons.